Accéder au contenu principal

Corée du Sud: accusé d'entraver la lutte anti-Covid-19, le leader sectaire Lee Man-hee innocenté

Le Sud-Coréen Lee Man-hee, chef de l'Église Shincheonji de Jésus, lors d'une conférence de presse le 2 mars 2020.
Le Sud-Coréen Lee Man-hee, chef de l'Église Shincheonji de Jésus, lors d'une conférence de presse le 2 mars 2020. AP - Kim Ju-sung
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Lee Man-hee, 89 ans, chef religieux de la très polémique Église Schnincheonji de Jésus, était poursuivi pour sa responsabilité dans l’arrivée du cornavirus en février dans le pays et les entraves des membres de l’Église à la lutte contre le Covid-19. Ce verdict risque de provoquer un tollé dans un pays où la lutte contre la pandémie passe après les valeurs d'ordre privé.

Publicité

Avec notre correspondant à Séoul, Nicolas Rocca

C’est une décision judiciaire qui devrait déplaire à de nombreux Sud-Coréens. Ils étaient 1,3 millions à avoir signé une pétition demandant à ce que soit dissoute l’Église Schincheonji de Jésus. Mi-février après l'apparition des premiers cas au sein de la secte dans la ville de Daegu, ils représentent près de la moitié du total des infections confirmées du pays.

Lorsque les autorités demandent aux responsables de la secte de transmettre aux équipes de traçage de cas contacts une liste de ces membres, l’Église coopère officiellement. Mais Lee Man-hee, le leader du mouvement religieux, est accusé d’avoir fourni de faux registres de ses fidèles, et pire, de les avoir incités à ne pas révéler des informations aux autorités sanitaires afin de protéger leur vie privée.

Plus d 5 000 infestions liées à l'Église de Lee 

Cependant, la poursuite des rassemblements religieux n’a pas aidé à limiter la diffusion du virus. Plus de 5 000 infections sont liées à l’Église, soit près de 7 % du total des cas du pays, qui en compte près de 70 000 aujourd'hui.

Ces événements ont mis en lumière les pratiques de cette secte opaque. Son leader a été acquitté dans son procès sanitaire, mais il est aussi poursuivi pour détournement de fonds.

► À écouter : Comment la Corée du Sud tente d'éteindre ses foyers épidémiques

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.