Accéder au contenu principal

Coronavirus: Cuba donne de nouveau un tour de vis

Cuba, le 11 janvier 2021: le Malecon, le front de mer de La Havane, en temps de Covid-19.
Cuba, le 11 janvier 2021: le Malecon, le front de mer de La Havane, en temps de Covid-19. REUTERS - ALEXANDRE MENEGHINI
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Cuba connaît, comme d'autres pays, un regain de contaminations au Covid-19. De nouvelles restrictions ont été décidées mercredi soir, notamment dans la capitale La Havane. 

Publicité

Le pays, de 11,2 millions d'habitants, qui avait réussi à contrôler l'expansion de la maladie sur son territoire, lui permettant à l'automne de redémarrer l'activité économique et de rouvrir partiellement ses frontières au tourisme si vital pour son économie, est confronté depuis plusieurs semaines à des chiffres record de contaminations.

À lire aussi : Cuba rouvre l'aéroport de La Havane après plus de sept mois de fermeture due à la pandémie

 Mercredi, les autorités sanitaires ont annoncé 550 nouveaux cas de contamination au cours des dernières 24 heures, portant le total à 16.044 dont 158 décès. Lors d'une réunion du Conseil de défense de la province de La Havane, de nouvelles mesures de restriction de la circulation et des activités quotidiennes ont été décidées.

Ce jeudi, La Havane referme ses écoles, de même que les bars et les restaurants. L'an passé, les écoles de la capitale avaient fermé de mi-mars à fin octobre, celles du reste du pays rouvrant dès septembre car la pandémie y était moins présente.

À lire aussi : Covid-19: Cuba rouvre ses écoles fermées depuis plus de sept mois

Les cours seront donnés via la télévision à partir du mercredi 20 janvier, a annoncé sur Twitter la ministre de l'Education, Ena Elsa Velazquez.

Transports urbains et inter-provinces restreints

Les transports publics commenceront à 5h00 s'arrêteront à 21h00. L'interdiction de déplacement des véhicules et personnes entre 19h00 et 05h00, annoncée dans un premier temps par les médias d'Etat, a finalement été retirée de la liste des mesures devant entrer en vigueur, de même que la suspension totale du transport public, précise l'Agence France Presse.

Le transport inter-provincial est suspendu, à l'exception du transport de marchandises et des « amendes sévères avec des montants élevés » sont prévues en cas de non-respect des règles établies, a précisé le journal d'Etat Tribuna de La Habana. Durant cette réunion, « il a été souligné l'importance de laisser l'accès libre aux camions et autres moyens de fournitures de légumes, fruits, viandes et autres types d'aliments, aux marchés et points de vente de la ville », dans ces pays aux pénuries récurrentes.

Ces dernières semaines, l'île avait commencé à appliquer des mesures pour tenter de freiner le rebond de cas, en limitant notamment depuis le 1er janvier les vols en provenance des Etats-Unis, du Mexique, du Panama, de République dominicaine, des Bahamas et de Haïti.

avec AFP

Depuis le 10 janvier, elle exige aussi un test PCR négatif à toute personne arrivant dans le pays.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.