Accéder au contenu principal

Le groupe AccorInvest prévoit de supprimer près de 1900 postes, dont 770 en France

Le siège du groupe Accor à Paris le 8 janvier 2021.
Le siège du groupe Accor à Paris le 8 janvier 2021. AP - Thibault Camus
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le groupe AccorInvest, poids lourd du secteur et principal exploitant d'hôtels sous enseigne Accor, prévoit de supprimer près de 1 900 postes en Europe, soit 10% de ses effectifs, 

Publicité

Après des mois de discussions, la direction d'AccorInvest a présenté un projet de réorganisation. Le groupe européen possède 900 hôtels dans une trentaine de pays. Mais face à la crise sanitaire et économique qui a mis le secteur du tourisme à l'arrêt, il s'agit de garder la tête hors de l'eau : 1 880 salariés devront quitter l'entreprise. 

Les réductions les plus sévères concerneraient le Royaume-Uni et, dans une moindre mesure, la Hongrie, le Portugal, les Pays-Bas et la Pologne. En France, 770 emplois seraient menacés parmi les personnels d'étages, de la restauration et de l'administration, ainsi qu'au département du design, de la construction et de la technique ont déclaré un porte-parole du groupe et les syndicats FO et CGT.

Certes, en France, les dispositifs en vigueur, et notamment celui de chômage partiel ont atténué les effets de la crise. Mais sur l'ensemble du groupe, les comptes sont dans le rouge. Sur 2020, le chiffre d'affaires a fondu de 70% et le groupe a commencé à brûler sa trésorerie.  

Une restructuration financière se précise. Avec un projet de prêt garanti par l'Etat de 477 millions d'euros et une augmentation de capital du même ordre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.